Photographe du Mystère et de l’Irréalité

« Il y a un autre monde, mais il est dans celui-ci.« 

Paul Eluard

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’œil d’un artiste sur un monde onirique

François Le Diascorn est un photographe d’art qui a toujours initié et choisi lui-même ses sujets. Il capture l’éphémère de la vie dans les photos de ses villes fétiches (Paris, Venise…), de ses voyages par le monde (Grèce, Inde, Amérique…) et de ses sujets de prédilection : Animaux magiques, Arbres improbables et Hommes-arbres, Anges, Bouddha et Christ…

A la fin des années 70, François Le Diascorn a fait parti de la célèbre agence Viva qui a rassemblé quelques grands noms de la photographie comme Guy Le Querrec, Hervé Gloaguen, Martine Franck, Claude Raymond-Dityvon, François Hers et William Klein. Il est depuis 1986 membre de l’agence Rapho. Ses photographies ont été montrées dans de nombreuses galeries en Europe et en Amérique et appartiennent aux collections de plusieurs institutions comme la Fondation Cartier, la BNF, la Maison Européenne de la Photographie (MEP), le Centre Pompidou, le Musée Nicéphore Niépce

Son style de photographie est devenu un « art perdu ». François Le Diascorn est un artiste qui continue de travailler en Noir et Blanc et en 35mm comme il l’a fait toute sa vie, même si depuis la disparition du Kodachrome il utilise aussi un appareil numérique pour la couleur. Il tire lui-même ses photographies Noir et Blanc sur papier argentique et ne les modifie ni ne les recadre jamais après la prise de vue. Le cadrage parfait dans un moment précis du temps est ce qui donne à son oeuvre sa qualité d’authenticité, de poésie et de magie.

« Doutes de dormeur éveillé. Je cherche à enregistrer des instants qui sont comme des couloirs vers le rêve, des portes sur l’irréel, les passages somnambuliques de la vie qui rappellent sa fragilité, son côté éphémère. Théâtre d’ombres. Mais qui dit ombres, dit aussi lumières. »

François Le Diascorn